Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Rouleaux-surprises victoriens

Historique:

image
En 1847, presque par accident, Tom Smith inventa le rouleau surprise à pétard. Il s'agit d'un simple rouleau de carton recouvert d'un papier d'emballage brillant attaché à ses bouts comme un bonbon et lorsqu'on tire sur les bouts chiffonnés pour l'ouvrir, il fait "POP". Ce bruit provient d'une languette recouverte d'un produit chimique et en tirant sur le bout de cette languette, caché dans le bout de l'emballage, la friction crée cette mini explosion.

Cette tradition britannique ne s'adresse pas uniquement aux festivités de Noël mais a été intégrée à bien d'autres fêtes: l'exposition de Paris en 1900, le retour des héros de guerre en 1918, etc.

Pourquoi un rouleau de friandises? Parce que Tom Smith travaillait chez un confiseur de Londres et pendant un voyage en France, il découvrit les "bonbons", ces friandises emballées individuellement dans une papillote de papier. Il décida d'amener l'idée des bonbons à Londres et ils se vendirent très bien pendant les Fêtes, mais en janvier, plus rien. Pour en encourager la vente, il joignit un message doux dans les emballages et cela fonctionna bien mais le gros des ventes se faisaient tout de même vers Noël et c'est le son du craquements des bûches lorsqu'on en ajoute une autre, qui lui donna l'idée d'ajouter le pétard dans les rouleaux-surprises.

image
Walter Smith, le fils de l'autre, changea les petits poèmes d'amour contenus dans les rouleaux pour des devinettes, des casse-têtes, etc. Il ajouta aussi un petit chapeau de papier, et des petites breloques en plus des bonbons.

Fait cocasse: en 1927, un client écrivit à la compagnie en incluant une bague à diamant à sa lettre et un paiment de 10 shillings, pour que sa bague soit incluse dans un rouleau surprise pour sa fiancée. Malheureusement, il oublia d'inclure le nom et l'adresse de sa fiancée et ne donna jamais suite à sa lettre. Encore aujourd'hui, la bague et le billet de 10 shillings reposent toujours dans les coffres de la compagnie.



Fournitures:

  • 1 rouleau de papier de toilette
  • Papier déco uni, le plus épais possible
  • Un peu de dentelle
  • Papier adhésif double-face
  • Ciseaux, règle et crayon
  • Ruban satin ou tulle


Réalisation:

image
1 2 3 4 5


#1 - Coupez votre papier de telle sorte que la longueur équivaut à la circinférence du tube plus 4 cm pour replier. La largeur devrait être 3 fois la longueur du tube. Maintenant marquez le papier: notez que les lignes intérieures sont la longueur du tube et les lignes extérieures concordent avec le diamètre.

#2 - Avec les ciseaux, faites les fentes entre les lignes; elles permettront au papier de se replier autour des bouts de tube sans se déchirer.

#3 - Repliez le papier sur la ligne centrale du pli, puis sur les 2 autres, comme sur l'illustration.

Faites de même de l'autre côté.

#4 - Collez un peu de dentelle ou des décorations sur le côté endroit du papier

#5 - Placez votre papier adhésif double-face sur le côté envers du papier aux 2 bouts et dans le centre, puis placez le tube sur le papier et roulez-le: Les petites fentes que vous avez faites dans le papier permettront de fermer les bouts dans "tirer" sur le papier.

Fermez un côté avec un bout de ruban avant d'ajouter les bonbons et babioles par l'autre bout.



Notez que les bouts des rouleaux de style victoriens ne sont pas chiffonnés comme ceux, plus modernes, faits avec du papier de soie.

Les décorations de style "victorien" comprennent les dentelles, les rubans de soie, les pierreries, les motifs avec du doré et de l'argenté, les plumes, etc.

Les cadeaux peuvent être emballés dans une petite pochette de la même dentelle que le rouleau, surtout si vous incluez quelque chose de fragile. Toutefois, la même pochette, fixée à l'extérieur du rouleau, donnera le nom de la personne à qui la pochette est destinée.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics