Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Métier à tisser

Fils et dessins



Coton, laine et toile sont les fils le plus souvent employés dans le tissage à la main; au cours des dernières années plusieurs fils synthétiques: rayonne, nylon et fils métalliques ont cependant pris de la popularité.

Le fil choisi doit s'harmoniser avec l'article à tisser. 11 faut prendre en considération la dimension, la texture et la couleur, ensuite bien piquer les fils dans le ros et battre avec soin le tissu, afin d'obtenir le résultat désiré.

Le débutant commencera par les cotons épais, continuera avec les cotons fins et les grosses laines et arrivera peu à peu aux toiles, aux laines fines et aux fibres synthétiques.

Les premiers travaux doivent être étroits. Quand l'amateur aura réussi les chaînes courtes et étroites, pourra-t-il alors seulement s'attaquer aux larges. 11 faut aussi connaître à fond la manipulation du métier, ses possibilités et ses faiblesses avant d'expérimenter avcc des fils difficiles.



Le ros (12) se place dans le battant (6). Le nombre de dents ou peus (23) ou d'espaces au pouce détermine la convenance aux divers fils. Le ros à quinze peus constitue le meilleur format pour les débutants et, en fait, c'est le format le plus utile à tous.





Quelques traités de tissage énumèrent les divers formats de ros, les grosseurs de fils appropriées, et préconisent des articles à tisser avec les différentes combinaisons.

Si l'on suit bien les instructions suivantes, on n'aura pas de difficulté à estimer la largeur de chaîne requise.

Pour le premier échantillon: le ros à employer a 15 peus au pouce; chaque peu porte un fil; la largeur de l'échantillon à tisser est de 10 pouces. Pour déterminer le nombre des fils requis, multiplier 10 par 15, soit 150 fils. On fait bien d'ajouter aussi quelques fils supplémentaires, en ce cas 8 fils, pour le raccourcissement et le rétrécissement. On a donc un total de 158 fils à mettre en chaîne.



Pour déterminer la quantité requise, on multiplie le nombre des fils (voir l'image précédente) par la longueur totale de l'article à tisser. Cela donne en général des milliers. Quand vous achetez le matériel. cherchez sur 1'étiquette, ou à l'intérieur du cone ou du cylindre le nombre de verges à la livre. Les bons marchands de coton, de laine, de toile et de fil synthétique en fournissent toujours au moins une approximation.

Dans le calcul de la quantité requise par un article particulier, (prenons par exemple un napperon de 15 po. sur 10 po.), pour chaque article il faut compter 16 po. (plus ce qu'il faut pour la frange et l'ourlet), multiplier par le nombre de napperons à tisser, le nombre de pouces choisi. Une fois déterminé ce chiffre, ajouter une verge pour compenser les rebuts, les noeuds d'attachage, un peu d'expérimentation, et le rétrécissement. 11 est difficile de calculer le rétrécissement exact d'un article. La tension du tissage, le dessin utilisé et la méthode de lavage y apportent leur contribution.

La trame demande un peu moins de matériel que la chaîne dans un tissage à croisé uniforme.

Plusieurs facteurs, ainsi le battage, rendent plus difficile de déterminer la longueur exacte du fil de trame requis. Le tissu serré en requiert plus que le tissu lâche. En théorie, on obtient un chiffre assez rapproché si l'on calcule quel nombre de fils il faut au pouce pour donner la texture désirée. Par exemple, si c'est 15, multiplier 15 par la largeur du matériel. Multiplier ensuite la réponse par le nombre de verges à tisser.



Titrage des fils d'un métier

Le numérotage et la grosseur des fils sont exprimés de 2 manières différentes: le poids d'une certaine longueur de fil ou la longeur obtenue par le poids déterminé du fil. Que ce soit pour quelques balles à tricoter ou la grande quantité nécessaire de fils pour une paire de tentures tissées, c'est la même chose. La plus grande différence, c'est qu'avec un tricot, on peut ajouter une balle en cours de route (en vérifiant le bain de teinture) mais il n'est pas de même lorsque le métier à tisser est déjà monté. Avoir monté un peu trop long, c'est un moindre mal, mais un peut trop court, c'est catastrophique!



Titrage de base du coton:

840 verges à la livre

coton 2/16 : 6720 verges à la livre
coton 2/8 : 3360 verges à la livre
coton 4/10 : 2100 verges à la livre
coton 4/8 : 1680 verges à la livre
coton 12/46 : 280 verges à la livre

Titrage de base pour le fil mercerisé:

840 verges à la livre

Titrage de base pour la laine domestique:

environ 1800 verges à la livre

Titrage de base pour la laine commerciale:

560 verges à la livre

laine 2/32 : 8960 verges à la livre
laine 2/18 : 5040 verges à la livre
laine 2/16 : 4480 verges à la livre

Titrage de base pour le lin:

300 verges à la livre



Titrage de base pour la soie:

1 denier : 4 464 528 verges à la livre
2 deniers : 2 232 264 verges à la livre



Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Créations Siubhan

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics