Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Métier à tisser

Tissage

page 2 de 2 Retour page 1

Voici l'ordre des mouvements pour l'armure simple celle qui nous intéresse en ce moment:

Répéter la série.

Les dessins et fils plus avancés diffèrent beaucoup du système ci-dessus; le tisseur apprend à mesure ces différences.



La forme la plus simple de tissage est ]e raccommodage, où l'aiguille entrecroise de façon alternative une série de fils à travers une autre série de fils tendus. Sur le métier ce travail s'accomplit mécaniquement; mais pour former un tissu, toujours une série de fils entrelace une autre en une succession simple ou complexe.

Dans l'armure simple les fils s'entrecroisent dans l'ordre indiqué, tout à tour par-dessus et par-dessous.



A mesure que l'insertion des fils de trame crée l'armure (33) on a une distance de plus en plus petite entre le bord de la pièce et le ros, et la foule devient si petite que la navette (19) ne peut plus y passer.



Pour y remédier, le tisserand pose le pied sur le frein de la roue à rochet (5), frein qui se trouve juste en dedans du montant droit, à l'avant du métier. Cela relâche l'ensouple d'arrière, et on peut enrouler le tissu sur l'ensouple d'avant (16).

Prendre garde de ne pousser le tissu si près de la poitrine que le battant ne puisse le battre comme il faut.

Les tisseurs expérimentés enroulent leur trame un peu à la fois mais souvent, plutôt que beaucoup et peu souvent. Ils prétendent pouvoir ainsi maintenir un rythme plus égal et fabriquer une meilleure pièce de tissu.

Quand le tissu devient assez long pour l'enroulement, on conseille d'insérer une pièce de gros papier, comme on l'a fait dans la chaîne, pour couvrir les noeuds et les rugosités qui peuvent se rencontrer à l'endroit où la baguette de l'ensouple d'avant s'enroule autour de celle-ci.

Ces noeuds, s'ils restent découverts, tendent à s'enfoncer dans le tissu, à étendre les fils et à rendre inégale la tension. Deux ou trois tours de papier sur l'ensouple: il n'en faut pas davantage.

Après avoir tissé sa quantité désirée de matériel, la tisseuse finit son tissu en ourlant le bout voisin du ros. Cette opération empêche les fils de trame de glisser quand on enlève la tension et qu'on coupe la chaîne.



La première pièce est tissée, et on peut l'enlever du métier.

Avec orgueil et émotion, la tisseuse examine son travail.

Les lisières sont-elles égales, les fils de bordure sont-ils trop serrés ou laissent-ils de petites boucles vides?

Tenir la pièce à la lumière permet de vérifier si on l'a battue de façon égale. Si le battage a été irrégulier, le tissu a des bandes où quelques fils se montrent trop serrés, tandis que d'autres ne sont pas assez rapprochés. Si la pièce a des défilages dans le sens de la longueur, une erreur a eu lieu dans le piquage, ou un fil de chaîne, cassé, n'a pas été remplacé.

Le débutant ne saurait atteindre la perfection à sa première pièce. La pratique et l'expérience se révèlent indispensables au parfait tissage.

11 faut toujours préférer une chaîne trop longue à une trop courte.

Chaque tisseur devrait, même à partir du tout début, garder les échantillons et les détails exacts de tous les tissages effectués.

Ces notes doivent comprendre le patron et sa source, le fil employé pour la chaîne et la trame, l'article tissé, la quantité et le coût du matériel, et les suggestions relatives aux changements au cas où l'on tisserait un autre article du même genre.

Ces notes peuvent paraître très circonstanciées au débutant, mais on en reconnaît bientôt la valeur, car elles fournissent la liste complète de tous les tissages effectués à travers les années et elles servent comme bases de comparaison et de progrès.



Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Créations Siubhan

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics