Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Métier à tisser

Conseils

page 2 de 2 Retour page 1

Il faut chercher à obtenir de beaux bords et un battement uniforme. On y arrive par le soin du détail, la pratique et l'expérience.

Dès le début, on doit s'efforcer d'acquérir le rythme.



Une fois qu'on a maîtrisé les divers mouvements et qu'il n'est plus nécessaire de faire attention à chacun d'eux, c'est une bonne idée de fredonner une chanson qui se synchronise au changement de marches, au lancer de la navette et au battement.

Le rythme doit être lent mais régulier au commencement, puis s'accélérer à mesure que les mouvements deviennent plus cadencés et inconscients.



Si l'amateur a de la difficulté avec les lisières et qu'une petite saillie suive le tissu, juste à l'intérieur du fil de bord, on peut tout corriger en tirant doucement le fil de trame avec le pouce et un doigt dans la direction où va la trame. Tenez le fil en position jusqu'au changement de foule et au battement de la trame.



Notez les fils lâches aux lisières et au centre du tissu. Ils tiennent au mauvais nouage des bouts de chaîne à la baguette de l'ensouple d'avant. La tension de ces fils est beaucoup moindre que celle des autres fils de la chaîne, et il faut la corriger.



Pour y remédier, détachez de la baguette de l'ensouple d'avant le paquet où apparaissent les fils lâches, serrez ces fils et rattachez-les à la tension voulue.



Le battant se prend soit par une main au centre exact, soit par les deux mains à des points équidistants du centre. Autrement, il tend à frapper d'un côté et à angle; comme résultat, le côté où s'exerce la plus grande pression n'avance pas aussi vite que l'autre.



Ce défaut peut dépendre de la négligence dans le tissage des chiffons ou des gros fils, au début. Si vous avez de la difficulté à obtenir une ligne droite à travers le tissu au commencement même du tissage, insérez une baguette, changez de foule, et poussez la baguette légèrement avec le battant, vous assurant qu'il touche le ros à tous les points et traverse la foule à angle tout à fait droit avec les fils de chaîne. Commencez à tisser contre cette baguette, que vous pouvez enlever après plusieurs pouces de travail, ou laisser et passer autour de l'ensouple d'avant avec le tissu fini.

Nous voyons de nouveau le résultat d'un mauvais nouage de chaîne.

Dans ce cas, les fils du bord ont une plus grande tension que ceux du centre. Le battant s'en trouve empêché de battre tous les fils en même temps. Le seul moyen de corriger le défaut consiste à lier de nouveau les fils du bord à la même tension que ceux du milieu.



Ici, nous constatons que les fils du centre sont plus serrés que ceux des bords.

Encore le même remède; détacher tous les fils et les ramener à la même tension.



Cette figure montre la bonne position des mains sur le battant. Quand il aura pris de l'expérience, l'amateur pourra ne mettre qu'une main sur le battant.



La travailleuse corrige une erreur.

Rappelez-vous qu'il y a profit à lier tous les fils avec soin; autrement, il demeure impossible de faire un bon tissage.



Vous avez vu ici quelques-unes des erreurs les plus courantes et la manière de les corriger. Vous en ferez d'autres, mais vous apprendrez bientôt à découvrir la lacune et à la combler.



Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Créations Siubhan

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics