Artisanat pour tous

INDEXCONVERSIONSAIDEABREVIATIONSEMAIL

Métier à tisser

Lexique canadien

Armure:

entretoisement des fils de chaîne et de trame.



Armure simple:

tissu uni à chaîne et trame alternantes.



Baguettes d'encroix:

deux baguettes minces passées dans l'encroix pour empêcher les fils de se mêler.



Baguette de l'ensouple d'avant:

baguette qui traverse le bout du tablier et à laquelle sont attachés les fils de chaîne.



Baguette du tablier:

baguette qui passe dans un bout du tablier et à laquelle les fils de chaîne sont attachés.



Battant:

cadre dans lequel est placé le ros. Sert à battre ou fouler les fils de trame en place dans le tissu.



Boucle de lisse:

boucle, oeillet ou maillon m.nagé au centre de la lisse.



Bref:

dessin sur papier quadrillé du modèle ou dessin à suivre en enfilant le métier.



Caneteuse:

appareil servant à bobiner le fil de trame sur la canette. Les caneteuses à main suffisent pour l'usage ordinaire. Les caneteuses à moteur accélèrent la production lorsqu'il faut de grandes quantités de tissu.



Canette:

rouleau ou bobine qui porte le fil de trame. On l'insère dans la navette.



Chaîne:

réseau de fils montés suivant l'axe du métier et traversés par les fils de trame pour former l'armure ou tissu.



Cliquet:

petit loquet fixé à un côté du métier pour arrêter la roue à rochet.



Contremarches:

baguettes horizontales attachées entre les lames et les marches.



Crochet:

voir Passette



Croisée:

croisement des fils de chaîne au cours de l'ourdissage entre les montants de l'ourdissoir pour garder les fils en place.



Dent:

voir Peu



Duite:

passage de la navette dans la foule ou pas.



Échasse:

voir Battant



Embuvage:

réduction de chaîne, c'est-à-dire la perte en longueur occasionnée par les entrecroisements des fils de la chaîne avec la trame (de 1 à 10 % environ).



Encroix:

voir Croisée



Ensouple d'arrière:

rouleau hexagonal à l'arrière du métier autour duquel on enroule la chaîne.



Ensouple d'avant:

rouleau hexagonal à l'avant du métier autour duquel s'enroule le tissu fini.



Entretoises:

elles reposent sur deux mntants ou poteaux et forment partie du bâti.



Fils de trame:

ces fils traversent les fils de chaîne pour former le tissu.



Foule:

ouverture en forme de V formée par la chaîne en soulevant ou en abaissant les marchies, et par laquelle passe la navette.



Lame:

cadre qui porte les lisses.



Lisières:

bords de l'armure.



Lisses:

broches, cordes ou tiges plates d'acier avec boucle, oeil ou maillon ménagé au centre pour y laisser passer les fils de chaîne.



Mailles:

voir Lisses



Marches:

pédales qui servent à lever ou baisser les lames.



Métier:

bâti vertical de bois ou autre matériel sur lequel on peut tisser.



Navette:

instrument qui porte le fil de trame.



Noeud de tisserand:

noeud fréquemment utilisé par les tisserands pour réunir des fils sur le métier.



Noeud plat:

sert à attacher les contremarches aux marches.



Ourdissoir:

cadre muni de chevilles pour tenir les bobineaux lorsqu'on enroule la chaîne.



Pas:

voir Foule



Passette:

crochet de métal qui sert à piquer les fils de chaîne à travers le ros.



Patron:

voir Bref



Pédale à déclic:

pédale qui relâche le cliquet.



Peigne:

voir Ros



Peu:

espace entre deux dents du ros.



Piquage en ros:

action de faire passer les fils entre les dents du ros [peigne] au moyen de la passette.



Poitrinière:

traverse à l'avant du métier, entre le battant et l'ensouple d'avant, sur laquelle passe le tissu pour aller s'enrouler sur l'ensouple d'avant.



Porte-chaîne:

voir Ensouple d'arrière



Portée:

paquet de fils de chaîne venat de l'ourdissoir.



Rallonge:

voir Tablier



Ros:

sorte de peigne inséré dans le battant pour séparer les fils de chaîne et servant à battre [ou fouler] les fils ensemble pour former le tissu.



Roue à rochet:

roue dentée, fixée aux bouts des ensouples, pour maintenir la chaîne à la tension voulue.



Rouleau:

sert à désigner les rouleaux hexagonaux d'ensouple, ainsi que les tiges horizontales d'où pendent les lames.



Tablier:

morceau de canevas attaché aux ensouples d'avant et d'arrière et traversé d'une baguette. Les bouts des fils de chaîne sont attachés à cette baguette.



Tablier de l'ensouple d'arrière:

rallonge de toile ou de canevas à l'arrière du métier et autour de laquelle la chaîne est enroulée.



Tablier de l'ensouple d'avant:

rallonge ou talier à l'avant du métier, qui sMenroule sur l'ensouple d'avant.



Tension:

étirage et attachage des fils de chaîne pour qu'ils soient tous à la même longueur.



Traverse d'avant:

voir Poitrinière



Traverse porte-fils:

pièce de bois horizontale à l'arrière du métier, sur laquelle passe la chaîne, venant de l'ensouple d'arrière ou ensouple porte-chaîne.



Tresse:

voir Portée



Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Créations Siubhan

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics